4 secrets pour faire exploser les demande de devis

Faire exploser les demandes de devis est un signe préalable à l’augmentation des commandes et de fait à la croissance du chiffre d’affaires. Si ce n’est pas une fin en soi (il faut les faire signer), cela reste un excellent indicateur commercial qui vous permettra de mesurer ensuite l’engagement réel en bons de commande et donc le taux de transformation de prospects chauds en clients. Dans cet article, nous vous révélons nos 4 secrets du moment pour générer des demandes de devis.

Le développement de votre entreprise passe par la croissance de celle-ci et donc par l’augmentation du chiffre d’affaires.

Le chiffre d’affaires peut augmenter en valeur et/ou en volume :

  • Valeur : par l’augmentation des prix unitaires (à volume constant)
  • Volume : par l’augmentation du volume des quantités vendues dues aux ventes croisées (cross sell), de montée en gamme (up sell) ou de promotions.

Parmi le volume, vous devez aussi prendre en compte la demande de devis. Elle est essentielle dans votre tunnel de vente, le fameux « pipe » commercial.

Exemple :

Vous savez que tous les 4 devis, vous faites une vente. Votre taux de transformation de devis à client est de 1 pour 4, soit 25%.

Admettons que :

  • votre devis moyen soit de 100 000 DA
  • votre objectif de CA mensuel soit de 1 500000 DA, soit 15 signés en moyenne.

Il vous faudrait donc générer mensuellement 60 devis pour atteindre vos objectifs. Vous pouvez ensuite caler ces objectifs de devis avec vos commerciaux, par secteur, par produit ou sur tel segment.

Alors, une fois les objectifs posés, comment faire pour faire exploser la demande de devis et les transformer en bons de commande ?

1. Les recommandations

A l’heure d’internet et du bouche à oreille 2.0, se faire recommander reste la meilleure façon de vous faire connaitre et de faire des propositions. Il n’y a rien de mieux qu’un prospect qui vous appelle pour vous demander de “chiffrer” tel ou tel travaux, uniquement sur la base d’une recommandation d’un client.

Exemple : “Je vous appelle de la part de Mme Payet chez qui vous venez de refaire la cuisine. Elle est top et nous souhaiterions avoir un produit similaire”

Vous pouvez également être recommandé sur la base de votre réputation ou notoriété, sur votre capacité à influencer ou encore car vous êtes reconnu comme l’expert, voire la référence de votre secteur d’activité.

2. Le CRM, outil confidentiel pour détecter des opportunités d’affaires

Il est capital de soigner la relation client. Pour ce faire, un tableau excel c’est bien, mais un fichier client enregistré dans un outil CRM (Customer relationship management ou outil de la relation client en VF), que vous sollicitez quand bon vous semble, c’est mieux. Justement le CRM est également un moyen de générer de nouveaux devis.

En effet, ce n’est pas parce que vous avez vendu à un client une fois que la relation s’achève. En réalité, elle débute à peine car :

  • vous allez pouvoir vendre des prestations de service ou produits additionnels (du petit électroménager par exemple si vous êtes cuisiniste)
  • vous allez pouvoir « jouer » sur le « RFM », à savoir la Récence, Fréquence et le Montant de ses achats
  • votre client a pour projet de refaire sa salle de bains dans 6 mois ou aménager ses placards, d’autres activités que propose votre entreprise. Il vous l’a confié et vous l’avez sagement enregistré dans le CRM avec une alerte qui vous préviendra automatiquement dans 5 mois pour le rappeler.

3. Votre site internet est un (redoutable) commercial ignoré

Dans certains secteurs (financement, crédit, immobilier, tourisme et voyages, assurances, conseil…), la plupart des demandes entrantes est déjà générée par le site web de l’entreprise. Quoi de plus normal à l’heure où 60% des achats se décident en ligne (Hubspot) et que 80 à 93% des consommateurs (IFOP) recherchent des informations en ligne avant de passer à l’acte d’achat.

De fait, si le consommateur est à présent digital et bien vos vendeurs doivent également l’être !

Et en premier lieu votre commercial de “prospection”, à savoir le site web. Il doit être conçu pour être votre meilleur apporteur d’affaires, le commercial qui génère des prospects 24/24 et 7/7, y compris pendant les vacances. Un site internet efficace est un outil taillé pour générer de manière industrielle et prédictive des demandes de devis.

Et ce n’est pas tout ! Couplé à de solides outils marketing, il vous permettra en outre de faire mûrir ces prospects en prospects chauds, par exemple pour le client “cuisine” qui a pour projet de refaire sa salle d’eau.

Notez qu’avant d’établir des devis, il est indispensable de transformer d’abord vos internautes ou visiteurs en prospects identifiés.

4. Les réseaux sociaux et le social selling : chuuuut !

C’est un fait. Dans le monde et par extension à La Réunion, les réseaux sociaux ont pris une place prépondérante dans nos vies et dans nos choix de consommateurs.

Ils sont un excellent levier (mais pas le seul) pour générer des prospects et donc des demandes de devis, à condition d’avoir une stratégie complète de captation de ces fans pour les transformer

Quand au social selling en général, si vous développez un réseau qualifié et si vous partagez des informations qui aident vos prospects avec une démarche désintéressée, vous devriez sans mal noircir vos devis puis vos bons de commandes.

5 raisons de transformer chaque avis négatif en opportunité

Avez-vous déjà été tellement déçu par une entreprise que vous vous êtes senti obligé de laisser un avis négatif en ligne?

C’est une expérience que beaucoup d’entre nous ont déjà rencontré.

Je me souviens d’une expérience particulièrement mauvaise au restaurant où j’ai dû préciser plusieurs fois au serveur qu’il y avait des morceaux de coquilles d’œuf dans mon omelette. Même après m’être plainte directement au manager, je n’ai pas reçu l’attention ou le traitement que j’aurais souhaité.

Naturellement, j’ai décidé de laisser une critique en ligne négative de ce restaurant et de partager mon expérience sur les réseaux sociaux. Je l’ai fait pour exprimer ma déception publiquement, mais aussi pour donner le restaurant une dernière chance de renverser la situation.

Malheureusement, ils n’ont jamais répondu – je cherches toujours les coquilles d’œufs dans les omelettes…

les entreprises ont aussi des sentiments

Selon l’expert en marketing Jay Baer, lorsque nous sommes critiqués, « notre instinct prend le dessus. Nous choisissons de nous battre ou alors tendons l’autre joue et prétendons que cela ne s’est jamais produit, comme mécanisme de défense. » Certains d’entre nous considèrent la critique comme une attaque vis à vis de notre marque ou de nos produits et c’est pourquoi nous voyons de plus en plus d’entreprises laisser des commentaires négatifs sans réponse.

Bon nombre d’entreprises pensent qu’ignorer les commentaires négatifs en ligne est leur meilleur plan d’action. Mais cela a changé et nous ne vivons plus dans un monde où la marque maîtrise ce qu’il faut communiquer à son audience. Les clients ont désormais la possibilité de diffuser et d’amplifier leurs sentiments négatifs, en un seul clic.

Comment internet a transformé le service client

Avant internet et les réseaux sociaux, les consommateurs devaient écrire des lettres à la main ou passer un coup de fil pour se plaindre. De nos jours, laisser un avis négatif en ligne est devenu un réflexe à l’insatisfaction vis à vis de l’entreprise. Après tout, exprimer votre frustration au monde n’est qu’à la portée de 140 caractères.
Pour cette raison, les entreprises doivent non seulement répondre à tous les avis négatifs, mais ils doivent aussi réfléchir à leur potentielle utilisation. Voici donc 5 raisons pour lesquelles vous devriez transformer chaque avis négatif en opportunités.

1. Les avis négatif ne disparaissent jamais

Avant Internet, les clients devaient contacter l’entreprise par courrier ou par téléphone pour se plaindre. Mais indépendamment de la façon dont la situation était résolue, elle était encore discutée en privé et étaient restreintes aux deux parties.

Maintenant que le web a permi la mise à disposition de ces informations aux yeux de tous, quoi qu’il se passe sur internet, reste sur internet.

Les avis en ligne ne se limitent pas à des sites tels que Tripadvisor et Yelp. Ils existent sur presque toutes les plateformes de réseaux sociaux – ce qui les rend incroyablement faciles à partager. Vous savez le dicton, « il n’y a pas de mauvaise publicité ». Malheureusement, ce n’est plus le cas dans une époque de transparence digitale.

Selon business.com, 80% des consommateurs ont changé d’avis avant d’acheter un produit en raison d’un mauvais avis, ce qui impacte donc directement l’e-réputation des entreprises. Pour cette raison, vous devez toujours répondre à un client frustré.

2. Ne rien dire (à propos de votre entreprise) c’est répondre

Retour à mon dilemme d’omelette. Je me suis juré de ne jamais revenir dans ce restaurant après qu’ils aient décidé d’ignorer mon commentaire négatif. Pour beaucoup d’entre nous, cela peut sembler très personnel lorsqu’une entreprise ne vous réponde jamais. Après tout, vous avez pris le temps de leur donner votre  avis, une preuve de reconnaissance est le moins qu’ils puissent faire.

En tant qu’entreprise, ignorer une plainte revient à dire au client que l’«on s’en fiche» ou que «ça n’en vaut pas la peine.» Dans Hug Your Haters, Jay Baer explique que ne pas répondre à une plainte peut «diminuer la recommandation de votre entreprise jusqu’à 50%.»

Répondre à une mauvaise critique ne montre pas seulement au client frustré que cela vous importe, cela montre également de l’importance à tous ceux qui liront cet avis – en particulier vos futurs clients.

3. L’impact d’un avis négatif peut vite s’amplifier

Si vous pensez qu’un commentaire négatif n’affectera pas votre e-réputation, vous vous trompez.

Selon Vendasta, le bouche-à-oreille de nos jours «se propage plus vite qu’un feu de forêt». Nous tous partageons à l’excès, et une critique négative non surveillée peut déclencher une multitude de retweets ou des commentaires sur votre page Facebook.

En effet, 54% des clients partagent de mauvaises expériences avec cinq personnes ou plus, tandis que seulement 33% partagent leurs bonnes expériences. (Zendesk)

Après tout, avec combien de personnes ai-je partagé ma mauvaise expérience à propos de l’omelette? Pratiquement tout mon entourage.

4. Obtenir de mauvaises critiques n’est pas toujours mauvais

Peu importe la qualité de vos produits ou services, ils ne répondront pas aux attentes de chacun.

Mais d’avoir de mauvaises critiques ne fait pas nécessairement de vous une mauvaise marque. Selon un autre sondage de Vendasta, «37,30% des consommateurs estiment que les évaluations en ligne ne sont pas authentique s’il n’y a pas un minimum de critiques négatives.»

Les clients s’attendent donc à ce que les entreprises aient à gérer des mauvaises critiques. «Nous ne vivons pas dans un monde d’expériences 5 étoiles … tous les commentaires ne seront pas des 5 étoiles.» (Yotpo)

Donc, tout en sachant que quelques critiques négatives peuvent contribuer à votre authenticité, vous devrez surtout vous assurer de répondre en conséquence afin qu’elles ne se propagent pas en ligne.

5. Chaque avis négatif est l’opportunité de raconter une histoire

Comme je l’ai raconté au début de l’article, j’ai partagé mon expérience négative du restaurant sur les réseaux sociaux pour donner à l’entreprise une dernière chance de renverser la situation.

Le service client en ligne est si important de nos jours. Sur le domaine digitale, les entreprises font face à une concurrence sur-représentée. De nos jours, un bon service à vos clients réside dans «le pouvoir de démontrer que votre entreprise se situe un cran digital au-dessus de vos concurrents».

Chaque avis négatif est une chance pour votre entreprise d’expliquer votre point de vue et de changer l’opinion du futur client sur votre marque. Utilisez-le comme une opportunité d’éduquer votre audience.

Profiter des mauvaises critiques

Les critiques négatives sont inévitables pour chaque entreprise. Ainsi, que vous soyez un acteur B2B ou un restaurant, vous pouvez tirer parti des mauvaises critiques pour montrer l’authenticité, la générosité et, bien sûr, l’histoire de votre entreprise.

Les avantages commerciaux des services Web

Les utilisateurs ont tout à gagner des réductions de coûts et de l’efficacité des services Web, mais seulement s’ils peuvent gérer efficacement les relations logicielles complexes

Les services Web existent depuis le milieu des années 1980, lorsque les gens ont commencé à utiliser les échanges de données électroniques pour faciliter les transactions. L’émergence d’Internet et de HTTP en tant que protocole de communication omniprésent a ravivé la promesse d’une communication véritablement ouverte et d’une interopérabilité entre les applications.

Cette fois, la promesse est d’une nouvelle ampleur. Un scénario ultime est celui des entreprises et des consommateurs recherchant à la volée des applications ou des services qu’ils peuvent utiliser pour effectuer diverses transactions. La complexité des coulisses atteint de nouveaux sommets avec les entreprises qui recherchent de manière dynamique plusieurs composants de services Web, qui travailleraient ensemble pour former une seule et même application géante – la gestion des paiements de commission pour la force de vente, par exemple.

Il est intéressant de noter que des études récentes menées par Compuware, spécialiste des applications d’entreprise, révèlent que ce sont les petites et moyennes entreprises qui suscitent les plus grands espoirs en matière de services Web: 53% considèrent l’augmentation des revenus comme un avantage commercial clé de la technologie, contre 40% des grandes entreprises. L’amélioration de la collaboration constitue le principal attrait pour 68% des grandes entreprises, tandis que 64% s’attendent à ce que les services Web réduisent les coûts de l’entreprise.

Cette étude suggère que ce sont les petites entreprises plus agiles qui sont les plus susceptibles de considérer les services Web comme une opportunité non seulement de générer des revenus, mais également d’accroître leur réactivité et de collaborer avec leurs partenaires et leurs clients », a déclaré Mike Lucas, directeur général de Compuware. Les observateurs expérimentés du secteur disent que cela est dû au fait que les petites entreprises n’ont aucune expérience réelle des réalités de l’intégration

Attention aux obstacles

En effet, avant que les entreprises, grandes ou petites, puissent tirer parti des services Web, un certain nombre d’obstacles doivent être surmontés. La gestion quotidienne de plusieurs logiciels est un tout nouveau match pour lequel il n’ya pas de modèle selon ZapThink, analystes spécialisés dans les services Web et XML. « La mise en œuvre reste un exercice sur mesure. Il n’existe pas de meilleure pratique dans ce domaine », a déclaré Jason Bloomberg, consultant principal.

Danny Goodall, directeur marketing EMEA de Sonic Software, spécialiste du commerce Web, souligne que HTTP est un standard très basique et que, dans la hiérarchie de la communication, cela revient à peu près à créer des sons. « Les mots sont en haut de la pile, et au-dessus, il y a la langue. » En d’autres termes, il reste encore beaucoup à faire pour traduire et transformer ces objets enveloppés dans HTTP en quelque chose de significatif.

Par exemple, si un bon de commande parvient à une entreprise, l’application de contrôle des stocks de l’ordinateur central doit le comprendre et passer les appels appropriés. À ce stade seulement, une vérification de crédit est nécessaire et, en fonction du résultat, la commande peut être acheminée vers des comptes. Toutes ces applications sont susceptibles d’être écrites dans différentes langues, ce qui représente beaucoup de traduction.

Derrière des portes closes

Alors que tous les problèmes épineux de l’entreprise sont en cours de réflexion et de discussion, pour le moment, les grandes entreprises déploient des services Web en tant qu’exercice interne. Cette phase dans les services Web représente l’occasion de maîtriser des aspects techniques tels que le trafic réseau, la gestion des charges et la sécurité.

La nouvelle norme de messagerie, Soap, ne fait pas une grande différence pour les gestionnaires de réseau, explique Schmelzer de ZapThink, car elle ne fait que remplacer Dcom ou Corba. Mais l’ajout de XML, un format texte maladroit conçu pour être lu par les humains ainsi que par les ordinateurs, et WSDL en haut, pourrait potentiellement encombrer le réseau et nécessiter une gestion prudente si la charge de trafic devenait lourde.

 Toutefois, le nouveau casse-tête de gestion de ce nouveau modèle d’informatique pourrait bien être une perte de contrôle des fonctionnalités logicielles. L’objectif interne passerait du développement de logiciels à la mise à l’essai et à l’assemblage de divers composants. Cela pourrait être le jeu ultime du travail de détective lorsqu’un bogue survient et que 30 composants sont impliqués. Pour Read, c’est le cauchemar ultime: « Que faites-vous au milieu de la nuit lorsque votre application clé échoue? Il n’ya pas de code source ni de solution.

Dans cette optique, il semble que nous vivions une accalmie avant la tempête et quels que soient les obstacles rencontrés, les entreprises exigeront de plus en plus des services Web. Comme le dit Schmelzer: « Les utilisateurs veulent économiser et gagner de l’argent aujourd’hui – et les services Web ont une histoire – ce n’est pas juste une tarte dans le ciel. » 

 
 

5G: tout ce que vous devez savoir

Qu'est-ce que la 5G?

Les réseaux 5G représentent la nouvelle génération de connectivité Internet mobile, offrant des vitesses plus rapides et des connexions plus fiables que jamais auparavant sur les smartphones et autres appareils.

Combinant une technologie de réseau de pointe et les toutes dernières recherches, la 5G devrait offrir des connexions multitudes plus rapides que les connexions actuelles, avec des vitesses de téléchargement moyennes d’environ 1 Go / s qui devraient bientôt devenir la norme.

Les réseaux contribueront à alimenter l’énorme montée en puissance de la technologie de l’Internet des objets, en fournissant l’infrastructure nécessaire pour transporter d’énormes quantités de données, permettant ainsi un monde plus intelligent et plus connecté.

Le développement étant bien amorcé et les bancs d’essai étant déjà utilisés dans le monde entier, les réseaux 5G devraient être lancés dans le monde entier d’ici 2020, fonctionnant aux côtés des technologies 3G et 4G existantes pour fournir des connexions plus rapides qui restent en ligne, où que vous soyez.

Quand la 5G sera-t-elle lancée?

Aux Etats-Unis Verizon a surpris la plupart des pays en lançant son réseau 5G début avril 2019, ce qui en fait le premier réseau mondial à proposer le réseau de nouvelle génération.

Il n’est actuellement disponible que dans certaines parties de Chicago et dans quelques autres localités, et il ne reste plus que deux combinés à utiliser sur le nouveau réseau 5G.

 À Chicago, aux États-Unis, nous avons réussi à atteindre des vitesses allant jusqu’à 1,4 Gbps, ce qui est nettement plus rapide que la vitesse maximale théorique de 4 Mb / s de 300 Mbps (bien que les vitesses moyennes aient tendance à être inférieure à 100 Mbps).

 Cependant, la couverture 5G est inégale et nous avons dû nous déplacer autour des différents mâts 5G de la ville pour atteindre cette vitesse maximale. Cependant, nous avons tendance à obtenir environ 1 Gbps de manière assez constante.

 La 5G à Londres, au Royaume-Uni, est plus un sac mélangé, avec des vitesses dans notre test allant de 200 Mbps à 550 Mbps – toujours beaucoup plus rapide que la 4G, mais pas au même niveau que nous voyons à Chicago.

AT & T a déployé son réseau 5G dans 19 villes des États-Unis, mais il n’offre toujours aucun téléphone 5G – avec votre seule option pour l’instant, un point d’accès mobile 5G Netgear Nitehawk. Pendant ce temps,

T-Mobile n’a pas encore lancé son réseau 5G aux États-Unis, mais avait précédemment annoncé qu’il apporterait la 5G à 30 villes, à partir de New York, Los Angeles, Dallas et Las Vegas.

 

 

Au Royaume-Uni

EE a été le premier opérateur britannique à lancer son réseau 5G et l’a mis en service dans six villes le 30 mai 2019. Il est prévu de doter la 5G de 10 villes supplémentaires d’ici fin 2019.

Vodafone le suivra le 3 juillet 2019, avec le lancement de la 5G dans sept villes, sur un total de 19 sites d’ici la fin de l’année.

O2 et Three se sont également engagés à lancer des réseaux 5G en 2019, mais nous n’avons pas encore de date de sortie définitive de la part de l’opérateur.

Trois d’entre eux ont au moins donné des détails, avec le lancement de la large bande domestique 5G en août, leur proposition mobile plus tard dans l’année, et la mise en service de la 5G dans 25 villes avant la fin de l’année.

Que faut-il savoir sur une agence digitale ?

 

une agence digitale a un rôle important dans la communication web de votre entreprise, alors à quoi sert une agence web et c’est quoi les principaux services qu’elle offre à ces clients ?

À quoi sert une agence digitale ?

Une agence digitale s’occupe du développement technique tel que la création de boutique en ligne, applications, sites vitrine. Certaines agences de communication digitale se spécialisent également dans le référencement SEO/SEA en s’occupant de l’acquisition de trafic ainsi que des leviers e-marketing. L’agence charge également des prestations de Web social tel que la stratégie éditoriale, community management. Les prestations de l’agence digitale peuvent concerner l’accomplissement d’une communication digitale dans un court laps de temps grâce à la mise en place d’une stratégie et action de communication sur la toile. La société peut également intervenir à travers les médias sociaux et terminaux mobiles.

les principaux services d'une agence digitale

Il s’agit d’une société spécialisée dans la conception, le développement et la gestion de sites web. Une agence web digne de ce nom doit disposer de solides compétences en design graphique et doit être en mesure de proposer au client une solution adaptée à son projet web et tenant compte de son activité et de ses attentes particulières.

La gestion du projet web sur laquelle s’engage une agence peut aussi bien consister dans la création d’un site basé sur un template, sur un site web créé de toute pièce ou bien sur la refonte d’un site qui existe déjà. Là aussi, le prestataire se doit d’être à l’écoute du client et du but recherché.

Que peut fournir une agence digitale à ces clients ?

L’agence digitale est un service de stratégies et conseils proposant aux clients des solutions digitales innovantes et adaptées à leurs besoins et à leurs attentes. L’objectif de l’agence digitale est de déployer des stratégies performantes et utiles. Les professionnels de la communication digitale disposent d’une équipe à l’écoute de leurs clients, enthousiaste, réactive et souvent à la recherche d’innovations.

Pour garantir des résultats cohérents et performants, une agence digitale dispose d’une équipe pluridisciplinaire qui réunit de nombreuses expertises utiles à l’accompagnement du client depuis la réflexion d’avant vente jusqu’à la mise en œuvre opérationnelle du projet. Parmi les prestations proposées par l’agence de communication figure le conseil et stratégie digitale, les prestations de design tels que l’identité graphique, motion design ou webdesign.